Le coaching

Cette méthode ne répond pas à une souffrance particulière mais vise bien à une amélioration de la condition de la personne. En ce sens, le coaching mérite parfaitement sa place dans les rangs des thérapies orientées "développement personnel".

Par capillarité, le mot a gagné tous les domaines de la vie de la personne pour lesquels l'amélioration peut requérir l'intervention d'un tiers : forme physique, esthétique, etc. Ce qui explique cette image un peu "fashion".

 

En réalité, le coaching vise un accompagnement de la personne non pour résoudre une souffrance, mais pour l'aider à analyser et comprendre les événements de sa vie. Il est également un support pour définir ou re-définir des objectifs, franchir des caps difficiles de son existence, stimuler la réflexion sur soi. En d'autres termes, c'est souvent une sorte de thérapie préventive, un travail à faire pour continuer à aller bien, durablement.

 

Le principe du coaching réside en un accompagnement, mais dans un sens plus concrètement directif que dans la plupart des autres psychothérapies. Il s'agit d'une aide pour trouver le bon équilibre, la motivation, l'énergie nécessaires pour mener ses projets à bien. Une fois, bien sûr que les projets en question auront été élaborés, et le rôle du coach est précisément aussi de les faire émerger. Pour atteindre ses objectifs, le coach va agir comme un entraîneur et guider pas à pas, d'objectif en objectif, la personne qui le consulte. En d'autres termes, le coach est un soutien le plus objectif possible (un autre regard sur la personne) qui aide à y voir clair là où on est aveuglé, et aide à trouver les ressources qui sont en chacun de nous mais qu'on ne perçoit pas ou plus, ou qu'on ne sait pas utiliser.

La principale différence entre thérapie et coaching réside dans le fait que la thérapie vient réparer, soigner, des troubles et des pathologies psychiques alors que le coaching, appelé aussi parfois "thérapie du bien portant", se situe du côté du développement personnel.

 

Le coaching ne s'adresse pas à proprement parler à des patients en souffrance, mais à des personnes bien-portantes désireuses d'apporter des améliorations sensibles à leur quotidien, voulant atteindre des objectifs clairs, le plus souvent apprendre un nouveau comportement :

Qu'il s'agisse de mieux gérer sa relation à autrui, son stress, ses projets, ou encore de retrouver sa motivation par exemple.

Pour cette raison, l'un des principaux axes du coaching est l'intervention dans le cadre professionnel : il s'adresse alors à des personnes en recherche d'outils pour mieux gérer leur stress, pour être plus efficaces ou avoir une meilleure relation à autrui (par exemple apprendre à parler face à un employeur).

Je l'utilise également souvent dans le cadre de la préparation aux examens.

Cependant, il se peut que l'objectif demandé vienne toucher un point sensible ou révéler un trouble plus profond ; dans ce cas un revirement sur une prise en charge thérapeutique pourra être proposée.

 

 

La thérapie s'adresse à toute personne qui ressent une gêne, une détresse ou un mal être dans sa vie quotidienne et qui souhaite aller mieux.