POURQUOI LES T.C.C.

La TCC aide à progressivement  dépasser les symptômes invalidants, tels les rites, les vérifications, le stress, les évitements, les inhibitions, les réactions agressives, ou la détresse à l'origine de la souffrance psychique.

Elle est basée sur la correction des pensées (ou cognitions) négatives et l'apprentissage de comportements nouveaux et adaptés. Les idées fausses par rapport aux aptitudes réelles de la personne induisent souvent des conduites d'évitement, de passivité, qui empêchent le contrôle des actions et peuvent aboutir à un état dépressif ou aggraver un état psychotique.

Dans la majorité des cas, ces émotions pénibles et leurs cortèges de répercussions, ne peuvent disparaître spontanément, et peuvent durer parfois toute la vie.

Pour en comprendre les causes, et les modifier, la TCC s'appuie sur une relation thérapeutique de collaboration (l'alliance thérapeutique) et sur la motivation fondée sur les résultats.

Ceci engage le patient à apprendre les moyens (problème ciblé, exercices, évaluation) pour remplacer le comportement indésirable, par des conduites plus en conformité avec la réalité.

 

Constamment guidé, informé, encouragé, le patient effectue ces exercices, pendant et entre les séances, condition indispensable à l'élaboration de nouvelles cognitions et de conduites plus appropriées.

Régulièrement évalués et réajustés durant toute la durée de la thérapie, les exercices aident finalement à mieux maîtriser les émotions douloureuses et limite significativement les pensées anxiogènes ou dépressives.

Par ce travail, les symptômes sont progressivement maîtrisés. Par l'allègement des tensions internes, les problématiques sont affrontées avec moins d'appréhension et plus de savoir-faire.

 

Avec des résultats globalement très satisfaisants et concrets dans le traitement de nombreux troubles, la TCC est une thérapie brève allant généralement de quelques semaines à quelques mois. Il est parfois nécessaire en fonction de l'ancienneté et de la gravité du trouble, de prolonger la durée de la thérapie sur des périodes plus longues et définies en commun.